ued

Admirant<NUIT ETOILEE>,je suis secouée.  Quelle peinture! Le ciel est plain des tourbillons foux,les grandes étoiles tournent froidement,et l’arbre déforme le feu passionné…Il brille l’unique charmant,silencieux dans la passion,éternel dans le désespoir! Même pas étant arrogant malhonnête et hypocrite ,on ne dois que respecter avec tout le vrai, le bon et le beau…

Dans mon rêve, il y a aussi une nuit étoilée.Là-bas, courant l’eau de la mer,elle est si bleue ,comme un iris le plus beau;elle est si claire, comme une glasse le plus brillante;mais elle est aussi si profonde ,sans le fond,bien qu’on lie toutes les églises l’un après l’autre.

Les icebergs vagabondent ,sur lequel,je s’assieds seule.le vent souffle doucement,les larmes coulent sans cesse. Une fée reste pas loin ,mêlant vieille et naïve dans ses yeux.Elle chante une jolie chanson,laquelle est difficile à comprendre. Ce n’est pas au monde! Encore une fois ,le chant merveilleux,fond lentement dans le vent,comme un pétale invisible aromatique…

Regardant le grand ciel,les étoiles sont les petits fleurs de la nuit,elles répandent la lumière solitaire,enfin,se perdent dans l’éternité.Sous cette lumière,je sens tristesse et calme.Que je voudrais retrouver près de Dieu,mais je ne suis plus la copine des étoiles.Donc,les narcisses de Dieu seulement répandent les parfums de Solitude….large_8440o56