les étoiles éternelles

11 mars 2011

Introduction de commentaire de >

Ode A Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.

 

Introduction

Considéré à son époque( le 16ème siècle )comme le prince de poète, Ronsard est aussi le plus représentant de la Pléiade. Il introduit dans les vers français le lyrisme antique tout en instaurant des exigences nouvelles sur les rimes et sur les rythmes. Il découvre la valeur de l’alexandrin et fait entrer dans la poésie la phrase oratoire.On dit qu’il défend et illustre ainsi la langue française.

Idée générale : Ode à Cassandre est un poème composé de 3 sizains d’octosyllabes. En se référent a la rose et au destin de celle-ci, le poète entend donner une leçon de vie à Cassandre.

 

Nous allons donc voir comment Ronsard, en célébrant une jeune femme aimée, rend compte du caractère éphémère de la beauté, et la recommende de cueillir sa jeuness.

 

Organisé en trois moments, ce poème, du vers 1 à 6, offre une vision idyllique de la beauté, pour, dans les 6 vers suivants, faire part d’une inquiétude. Enfin, les douze derniers vers livrent une mise en garde.

On a l’impression que le poème est divisé en deux parties, La beauté de la femme et la stratégie amoureuse. Le poème insiste ainsi sur les qualités remarquables de cette fleur. La rose est tout d’abord liée a une beauté naturelle (soleil, vers trois). Cette fleur métaphore de la femme, reprend toutes les qualités qui peuvent attiser la convoitise du poète. Beauté, élégance, couleurs, la fleur ressemble à la femme jusque dans sa triste fin, la mort de sa beauté. Face à la menace, le poète offre une invitation amoureuse. Le poète tente de convaincre la femme.

 

Thème du texte.

Thème dominant : La brièveté de la beauté de la femme

Thèmes secondaires :

-émerveillement devant la beauté de Cassandre

-révolte devant le caractère éphémère de la vie

-invitation à profiter des joies de la vie.

Posté par SophieMing à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 février 2011

Le Petit Sahara

b_large_8sCd_578f000515832d10

Quand je panse à toi chaque jour, il tombe un sable, donc Le Sahara apparaît ----San Mao.

Dès l’enfance , j’ai un rêve de vagabonder dans Le Sahara, qui est le symbole de l’aventure et romantique ! Je voudrais suivre des pas de San Mao, un femme écrivain chinoise habitant dans Le Sahara. Ce qu’elle écrit me fascine !

Ne me demande d’où je viens, mon pays natal est loin.

Pourquoi est-ce que je vagabonde ? Pourquoi je choisis lointain ? C’est pour que s’épanouisse la fleur mignonne de la jeunesse, pour que des pas de vagabond deviennent une mémoire éternelle du désert , et aussi pour que vole l’oiseau immortel, librement dans le ciel !

b_large_H5wR_4a40000395602d12

Malheureusement, on est interdit d’aller au Sahara, où se trouve au nord du Niger, parce qu’il est très loin et dangereux , beaucoup de terroristes apparaissent là-bas. Quel dommage et quelle tristesse !

Cependant, le dieu ferme une porte en ouvrant une fênêtre pour moi.

p_large_xVHN_154b0009849f2d10

Un jour, j’ai rencontré une grande surprise hors de Niamey----Mon petit Sahara!

En première vue, je l’aimais; mon coeur était frappé instantanément. Le temps s’arrêtait, sous le soleil doux, le sable était telle délicate que le ruban soyeux d’or, qui coulait paisiblement...Je ne peux pas m’empêcher de penser à Le Petit Prince , ses cheveux blondes, son renard, et le couleur du champ de blé...Parfois, le vent méchant a soulevé une magnifique pluie de sable doré, les yeux fermé, je sentais. Comment j’admire le Créateur ! Assis sur l’arc de dune comme un philosophe, j’ai essayé d’apprendre le petit prince d’apprivoiser ce petit Sahara. Enfin, j’ai raté, j’étais apprivoisé par lui, donc désormais, je ne peux pas l’oublier!

p_large_r9DO_316c00037c002d12

Le jour d’été très long a perdu dans le claire de sourire, je voiyasi qu’il passait, je regardais qu’il disparaissait de cette dune floue , peu à peu, comme mes expériences au Niger.

p_large_ND9G_7c590002ff2e2d10

p_large_gWWL_5f040007f17b2d13

Posté par SophieMing à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2011

Mon enseignement chinois au Niger(3)

_8

Le nœud chinois est un des arts folkloriques anciens de la Chine. Il est une œuvre d'art décorative faite à la main. Des fils de soie de couleur tressés ensemble forment différents motifs porte-bonheur.

le noeud chinois est merveilleux, qui est un symbole de la culture traditionnelle chinoise, donc beaucoup de chinois l’aiment. On souvent place l’amitié sincère et les meilleur voeux dans un petit noeud chinois quand on fait cadeaux aux amis.

Mais, il y a aussi un noeud chinois spécial, qui porte le sens de défendre le diable .

Ces nœuds servaient à la décoration et leur tradition s'est maintenue à travers l'histoire chinoise.

Il y a des Dynasties dans l’antiquité de la Chine. Cet artisanat est connu depuis la Dynastie Zhou (1046-256 avant JC). Il est popularisé sous les dynasties des MING et QING(1368-1911 AD).

Aujourd’hui, ces nœuds sont largement utilisés pour orner les vêtements et les maisons. Et même dans les créations visuelles modernes. Ainsi, le logo de Beijing pour accueillir les Jeux Olympiques 2008 a été inspiré d'une création d'un nœud traditionnel chinois.

___2

___1

Posté par SophieMing à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2011

Mon enseignement chinois au Niger(2)

paroles en chinois

好一朵美丽的茉莉花

好一朵美丽的茉莉花

芬芳美丽满枝桠

又香又白人人夸

让我来 将你摘下

送给别人家

茉莉花啊茉莉花

好一朵美丽的茉莉花

好一朵美丽的茉莉花

芬芳美丽满枝桠

又香又白人人夸

让我来 将你摘下

送给别人家

茉莉花啊茉莉花

好一朵美丽的茉莉花

好一朵美丽的茉莉花

芬芳美丽满枝桠

又香又白人人夸

让我来 将你摘下

送给别人家

茉莉花啊茉莉花


paroles en français
Moi je sais un bien beau secret
Que l'on m'a donné en Mongolie
Qu'un jasmin messager du paradis
Ce jasmin savais parler
Dans l'ancien temps un beau cavalier
Le donna à son amour qu'il quittait
Pour partir à l'armée

Le jasmin se mit à parler
Disant pour chacun de ses exploit
Le bonjour victorieux de son soldat
A la fille qui l'aimait
Elle pleurait mais parfois sourit
A la voix pleine de mélancolie
Qui tombait de l'infini

Mais hélas un jour de combat
La fleur ne parla plus et devint
Rouge vive frappe la leçon d'hiver
La fille ne compris pas
Longtemps après on lui dévoila
Qu'au moment de mourir l'enfant Soldat
Dit son nom puis sanglota
J'ai voulu qu'un modeste jasmin
Soit ce soir un envoi de lieu lointain
A tous les amoureux perdu dans leur bonheur
La fleur

___2

Dans deuxième cours , j ‘ai laissé apprécier une chanson chinoise très célèbre dans le monde---好一朵美丽的茉莉花-----qui loue une fleur qui s’appelle Jasmin blanc . Le jasmin est si blanc et si parfumé , à le voir , une fille sent la beauté de la vie , donc elle veut en cueillir et partager avec les autres .

Avec le doux musique, je disais aux enfants la longue histoire sur la propagation de cette chanson.

Ce fut un chant folklorique au sud-est de la Chine, et puis, tous les chinois l’ aimèrent ; au 19ème siècle, un anglais la propagagea vers l’Europe . Et les étrangers crurent qu’elle fut la première chanson chinoise qu’ils entendirent ; attiré par ses éléments à la chinoise , un grand compositeur italien , monsieur Giacomo Antonio Puccini l’utilisa dans son opéra Turandot , cette chanson devint plus célèbre dans le monde. Maintenant , elle est un symbole important de la Chine !

___1

On a rencontré une surprise quand on les montrait une peinture de Mlle Fang, sur laquelle il y a une joli fleur---Jasmin blanc. Les enfans ne la connaissaient pas ! Donc je dois les présenter qu’est-ce que c ‘est !

Le jasmin est une fleur très utile ! Il est si blanc et si parfumé , on préfère le planter chez soi pour prendre plaisir.  L’essence absolue de jasmin est trop cher. Pour obtenir un kilo d'essence absolue de jasmin, il faut recueillir environ sept millions de fleurs. Et la récolte du jasmin de Grasse (aujourd'hui devenu rare) se déroule pendant le mois d'août. Les fleurs doivent être cueillies juste avant l'aube et traitées le plus rapidement possible. Et puis on peut faire des parfums ! En Chine , il y a aussi un thé de Jasmin et des médicaments de Jasmin .

Outre l'Inde, l'un des principaux producteurs de jasmin a toujours été la Chine. Mais l'arbre s'est aussi adapté en Europe méditerranéenne .

Dans de nombreux pays , c’est une fleur d’amour , parce que le jasmin symbole que tu est à moi.

Depuis des siècles, le jasmin est considéré en Orient comme le symbole de la beauté et de la tentation féminine.

Je voudrais laisser voir plus de choses amusantes et s’intéresser au monde extérieur les enfants ! C’est pas leur faut de naître dans une pauvre famille et un pays en arrière ! Ils sont aussi intelligents et travailleurs que les autres !

Quand je vois qu’ils rient dans mon cours, je sens c’est digne d’être volontaire dans ce pays loin de mon patrie .

Je n’espère pas que mon enseignement peut changer ses vies entière, ça ira justement dans les contes , n’est-ce pas ?

Je ne veux qu’amener un air frais pour leur enfance,comme la fille dans cette chanson, que partager la beauté de la vie avec eux.

___3

Posté par SophieMing à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon enseignement chinois au Niger(1)

___1

Mon ensignement chinois au Niger a été retardé par le coup d’Etat, jusqu’à l’april en 2010. Mademoiselle Fang et moi se chargeaient de l’enseignement chinois à l’école nigérien.

D’abord, je voudrais présenter la culture chinoise par des histoires et légendes fameux, y compris PAN GU créa le monde et Nü Wa créa l’homme et répara le ciel, ect. Mais si je les disais, on s’inquiétait de l’aversion des musulmans; sans les dire, c’est difficile de faire comprendre la culture chinois des élèves!

Comment faire ?

En fin, je décidais de communiquer avec la maîtresse de cette classe. A ma surprise, elle était d’accord tout de suite ! Sans avision, sans débat, sans problème, tout va bien ! j’étais très contente ! Le Niger est vraiment un pays tolérant !

Avant de mon premier cours, je sentais un peu excitée : Oh-là-là, si je parle le français mal, les enfans comprennent rien, comment faire ? Si j’oublie des histoires, que je dois dire ? Si les enfants ne m’écoutent pas, est-ce que je dois les blâme ?

Quand j’ai fis mon premier cours, Dieu merci ! Rien n’arrivait pas.

J ‘ai racontré mes histoires sans cesse, les élèves écoutaient avec tout son attention. Ils ont essayé de comprendre La Chine de lointain, sa culture mystérieuse, ses légendes différentes.

Ensuite je les invitais de parler leur histoires et légendes, cependant, les enfants étaient si timide qu’aucun n’osait de faire ça.

Un peu déçu, mais c’est pas grave, parce que j’ai obtenu leur promesse que la prochaine fois ils me les diraient !

Okey, à la prochaine !

___2

Voici des textes je traduis en fraçais :

PAN GU créa le monde

Longtemps auparavent, le ciel et la terre restèrent ensemble, comme un oeuf . Il y eut un géant qui s’appela PANGU dans ce chaos ! Un jour, il s’éveilla et trouva qu’il fit très noir, donc PANGU s’arracha un dent et le fit une hache .

Avec cette hache, PANGU sépara le ciel et la terre , l’air frais monta ,et l’autre trouble tomba . pour les séparer toujour, PANGU se resta debout, portant le ciel sur son tête, marchant sur la terre .

Le temps passa,au fur et à mesure du grandissement de PANGU,la distance entre le ciel et la terre grandit. Enfin, PANGU l’épuisa !

Après le mort de PANGU, le monde apparut : son oeil gauche devint le soleil, son oeil droit devint la lune ; ses chevaux devinrent les étoiles ;son sang devint les fleuves ; ses muscles devinrent les champs ;ses os devinrent les arbres ; ses sueurs devinrent la pluie ; son souffle devint le vint et les nuages ; ses dents devinrent les pierres et les métaux ; sa moelle devint les pierres précieuses ; son tête , ses bras et ses pieds devinrent les montagnes célèbres en Chine . . .

xin_3831204031126609220523

Nü Wa créa l’homme et répara le ciel

Depuis la mort de PAN GU, une déesse qui s’appella Nu wa s’occupa du monde. Un jour , elle sentit solitaire , donc Nu wa créa l’homme par le sol et l’eau . Avec l’homme passionné , le monde fut plein de vitalité. A le voir , Nu wa fit satisfaite et dormit !

Le temps passa vite ,la déesse s’éveilla et trouva un grand problème que l’homme fut mort de vieillesse . Elle sentit triste et décida qu’il fallut se marier et enfanter entre les gens.

Grace à cette gentille déesse , l’homme bien vécut sur la terre.

Mais une catastrophe terrible arriva ! Deux personne firent un combat acharné pour être empereur, dont les noms sont GONGGONG et ZHUANXU

963e8f1034825d15203f2e03

01300000209183122080374514966

Posté par SophieMing à 08:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 février 2011

les volontaires étrangers

y1pLwPXMEhsUEdGHaSrrJVhy74dmGyf4yUCvr7Cdib7qfGZbI1tNXNZnBrGZL0VrXeYJU095vpG05J7dTfKgqinJw

Au Niger, il y a si beaucoup des organisations internationales et volontaires étrangers, par exemple, UNU, JICA, WHO.

On plaisante le Niger est un pays le plus pauvre du monde , avec les plus organisations aidées !

Les volontaires américains et japonais, travaillant ici dès longtemps, ont les plus d’expériences. Nous sommes les premiers volontaires chinois au Niger, donc dans cette grande famille de volontaires, nous sommes les petits, les autres tous sont nos exemples à suivre !

Des employés chinois nous dirent les anecdotes de ces volontaires, surtout les japonais.

Ils n’ont pas l’Ambassade au Niger, mais sont chargés par une organisation non gouvernement qui s’appelle JICA. Plupart des japonais travaillent au Niger pour deux anées, dans le champ, dans l’école, dans l’hospital, etc. D’abord, les volontaires japonais reçoivent les entraînements et les exams dans leur pays, et après arriver au Niger, ils étudient les langues locaux et des capacités divers dans un base de campagne. Ils préfèrent à vivre et travailler ensemble avec les nigériens, notamment les paysans !

Il existe de nombreux de grande différences entre les volontaires chinois et les japonais, je crois. Comparé avec eux, nous sommes moins libres, indépendants et prudents : on ne mange presque les aliments vendés dans les marchés; on ne travaillent presque dans les villages; on préfère de sortir accompagné des gens...

Une simple exemple ! les japonaise osent prendre un taxi pour aller à la campagne en minuit, pour nos filles, c’est impossible ! Ce n’est pas à dire que nous n’ont pas le courage, en effet, les régles nous demendent de rester chez nous !

Je pense, les différences sont peut-être causées par nos deux différentes manières de gérer. Parce que nous sommes les premières volontaires envoyées par le gouvernement et administrées par l’Ambassade de la Chine au Niger, on a plus de couleur de politique, donc il faut faire plus d’attention de nos actions. Et puis, nous sommes plus jeunes avec moins d’expériences que les japonais ! C’est normal d’être moins indépendant et libre, n’est-ce pas ?

Durant cette année, j’ai aussi connu des amis japonais, américains et européens ! Kaussuqué et Misa, deux volontaires japonais, sont mes meilleurs amis. Kaussuqué est photographe dans le TV nigérien, Misa est physiothérapeute dans l’Hopital de Niamey. Nous avons souvent des rendez-vous dans un snack,ou bien en CCFN. Kaussuqué me présente des artistes nigériens, qui sont intéressents, pensants et audacieux!

IMG_6239

Ils organisaient une grande soirée en CCFN, y compris des spectacles de théâtres, danses, chansons,et exposition de mode, pour répandre la culture nigérien et refléter leurs points de vue sur les problèmes socials.

___2

___4

___3

Tout m’est impréssionné ! La force de la cohésion sociale au Niger, c'est sans doute le « cousinage à plaisanterie » qui permet aux différents groupes de se critiquer entre eux sans heurt. C'est un excellent moyen de résorber les problèmes interethniques et cela fait de la société nigérienne une société tolérante et démocratique.

___1

IMG_6218

Le << fire dance>>de Kaussuqué a été chaleureusement applaudit !

Posté par SophieMing à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2011

Le Centre culturel franco-nigérien

___4___3___2

Le Centre culturel franco-nigérien est une institution binationale chargée de diffuser la culture française et francophone sous toutes ses formes et de promouvoir l’expression artistique et culturelle contemporaine du Niger par la formation et la professionnalisation de ses acteurs et le soutien à la création et la diffusion.

Ses deux établissements de Niamey et Zinder offrent les deux plus importantes médiathèques publiques du Niger : sections adulte et jeunesse, centre de ressources documentaires, fonds Niger, espaces presse nationale et internationale... sont fréquentés par un large public.

Le CCFN s’attache à soutenir la création nigérienne sous toutes ses formes : musique, danse, théâtre, arts plastiques, photographie, cinéma, écriture...

On aiment CCFN à Niamey, qui nous offre une grande plate : par exemple, deux de mes copains étudient le français dans son Centre d’Enseignement du Français;on préfère de participer aux activités, y compris specacles de théâtre et de danse, concerts. quelque volontaire aime surfer sur l’internel dans un si joli jardin d’ici; j’emprunte aussi des livresde la chambre d’enfant , pour élever mon mauvais français.

Je trouve le CCFN à Niamey est un endroit idéal de réunion , surtout pour des nigériens bien élevés et des étrangers , car ses activités nourrissent une programmation régulière et pour tous publics : spectacles de théâtre et de danse, concerts, expositions artistiques et scientifiques, séances de cinéma, conférences et animations s’enchaînent toute l’année avec des artistes nigériens et français mais aussi d’Afrique de l’Ouest, et d’au-delà.

Grâce à lui, je connais des amis intéressants, deux volontaires japonais, des artistes locaux, des français. C’est cool de communiquer avec eux !

___1

p_large_GrO6_126d000059d42d12

p_large_KxXe_1271000119312d12

Posté par SophieMing à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2011

Diversité, c’est divers----La Fontaine

Fables3650

Jean de La Fontaine, est un poète français de la période classique dont l'histoire littéraire retient essentiellement les Fables et dans une moindre mesure les contes licencieux. On lui doit cependant des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.

La Fontaine est un peintre des âmes des sociétés humaines.On peut considérer son oeuvre comme une comédie humaine. cette humanisation des animaux et l’animalité

des hommes conduisent à une satire virulente du monde de l’époque. Ces fables reflètent les misères des paysans, les vices des courtisans, les vanités des Français..., en somme des vérités qui sont alables pour toutes les époques, mais qui sont actualisées par La Fontaine dans le contexte vivant et pittoresque de la société de leur époque.

Des apologues célèbres, La Cigale et la Fourmi, le Corbeau et le Renard, le Loup et l’Agneau, illustrent le rôle de l’égoïsme, de la ruse et de la force dans la société. D’autres peignent le goût de la liberté, l’attachement à la vie, la revanche du petit. La variété constitue l’une des qualités essentielles de son style.

Diversité, c’est divers !

fontaine19

fontaine08

0863155715

Fables5450

Posté par SophieMing à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2011

voir ou pas voir

你见,或者不见我
tu me vois, ou ne me vois pas

我就在那里
je suis toujours là

不悲不喜
pas de tristesse ni de joies

你念,或者不念我
tu me rappelles ou tu m'effaces

情就在那里
le souvenir est toujours là

不来不去
ne s'approche ni s'en va

你爱,或者不爱我
tu m'aimes ou ne m'aimes pas

爱就在那里
l'amour est toujours là

不增不减
ni plus ni moins

你跟,或者不跟我
tu restes avec moi ou tu me délaisses

我的手就在你手里
mes mains sont dans les tiennes

不舍不弃
jamais je te quitterais

来我的怀里
viens dans mes bras

或者
sinon

让我住进你的心里
un petit coin dans ton cœur pour moi

默然 相爱
on se tait, on s'aime

寂静 欢喜
en silence et dans l‘ivresse

Posté par SophieMing à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2011

Le coup d'État

02775DCCE51A79E0F7E413F6085ECCB8

Le 4 août 2009, le président Mamadou Tandja réussit son coup de force lors du référendum constitutionnel décrété illégal par la Cour constitutionnelle et contesté dans tout le pays. Ce référendum vise à autoriser le remplacement de la constitution nigérienne. Les deux grands changements qu'il engendre sont la non limitation du nombre de mandats présidentiels et le passage d'un régime semi-présidentiel à un régime présidentiel. Mamadou Tandja bénéficie d'une extension exceptionnelle de son mandat de 3 ans pour « achever les chantiers entrepris ». La tenue du référendum est précédée et suivie de grandes manifestations et contestations.

Le 18 février 2010 , un coup d'État est organisé dans la capitale Niamey aux abords du palais présidentiel. Les insurgés placent le président en état d'arrestation et un Conseil suprême pour la  restauration de la démocratie (CSRD) est mis en place, sous la présidence de Salou Djibo, chef d’escadron de l'armée nigérienne. le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie présente un gouvernement de 20 membres parmi lesquels figurent cinq militaires.

___10

Le 18 février 2010, c’était aussi CHUWU de l’an chinois de 2010 dont le soir l'on préparait de faire des raviolis avec les personnes de bureaux économique et social de L’Ambassade chinoise au Niger .

Tout va bien, dans l’aprèmidi, je dormais, quelques jouaient aux catres , les autres voyaient le TV...

Soudain, du grand bruit sonnait! Je m’éveillait tout de suite quand la porte était secouée par une grande explosion! On criais à voix haute :<Mon dieu , les soldats se combattent dans le palais présidentiel ! >

Cette nouvelle m’a stupéfiée ! <<Quoi ? Je rencontre un vrai guerre ni dans la film ni dans le romain !>>

On habitait en face du palais présidentiel , notre situation était si dangereuse ; pourtant, il n’y avait pas de temps pour moi à penser. J’ai pris quelques choses importantes en toute hâte, descendu quatre à quatre. Tous les volonaires étaient dans une chambre du rez-de-chausée, inquiétés, étonnés, peureux...

Après communiquer avec les dirigeants de l’Ambassade chinoise au Niger sur l’internet, on restait calme et obéissait aux ordres: quelques cherchaient des bulletins d’information sur ce combat, d’autres prendraient des mesures préventives contre les dangers possibles, comme fermer les fênêtres et les portes, amasser des provisions et de l’eau.

___9

Les combats continuaient, je cachais sur un lit loin du fênêtre, les bruits m’épuisaient ! le temps passait si lentement... un, deux, trois... je comptais dans mon coeur pour me calmer. C’est ma première fois de rencontrer la guerre ! Quelle expérience inoubliable ! Mais quand finiraient-ils? Je priais d’avoir la paix!

A ma surprise, environ deux heures plus tard, les bruits diminuaient, enfin, arrêtaient. On restait encore dans la maison sans savoir s’il était sûr ou pas...

Une heure passait, on n’écoutait plus les bruits, excepté les sanglots des femmes et enfants qui sortaient du palais présidentiel .Vu la scène pêle-mêle, je veux un peu triste, je pleurait sans raisons comme les femmes et les enfants.

Je sentais que la paix est très précieuse en ce moment-là !

Le soir, selon les ordres, on s’était déplacé en un lieu sûr. En marchant dans l’avenue devant le palais présidentiel, j’ai observé que des nigériens ont recommencé à faire du commerce ! Comment audacieux et incompréhensible ! Est-ce que les peuples nigériens ont passé par si beaucoup de combats qu’ils sont l’habitué ?

A3_3

001d0932027f0cec301558

Posté par SophieMing à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]